LE PLAN "BIEN-ÊTRE ET SANTÉ DES JEUNES" DÉVOILÉ

 

Le plan "Bien-être et santé des jeunes" dévoilé
Lu, vu, entendu 30/11/2016

Mardi 29 novembre 2016, le Président de la République a participé au lancement du  plan « Bien-être et santé des jeunes » qui s’est déroulé à l’Elysée, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, de Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes et de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Inspiré du rapport « Mission bien-être et santé des jeunes » élaboré par Marie-Rose Moro (Professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université Paris-Descartes) et Jean-Louis Brison (Inspecteur d’académie et inspecteur pédagogique régional), ce plan interministériel propose 9 actions à mettre en place afin d’améliorer la prise en charge des jeunes qui en ont besoin.

Il propose une réponse coordonnée qui mobilisera autour du jeune les personnels scolaires, les professionnels de santé, la famille, les associations et les services de prévention spécialisés ou de protection de l’enfant.

Parmi les 9 préconisations du plan, une permanence pour les professionnels des établissements scolaires du second degré et des universités rencontrant des jeunes en difficulté doit être mise en place sur l’ensemble du territoire.

Le dispositif « Fil’Harmonie », conçu par la Fondation Santé des Etudiants de France, en lien étroit avec le rectorat de Paris, l’ARS Ile-de-France, avec le soutien de la Fondation Pierre Deniker, est cité comme dispositif exemplaire.

Créée en 2011, cette plateforme d’appel soutient les professionnels des collèges et lycées de l’académie de Paris confrontés au mal-être des élèves. Elle permet de :

  • Favoriser le dépistage des troubles psychologiques en milieu scolaire et faciliter l’accès aux soins des lycéens.
  • Prévenir le suicide, les troubles du comportement, l'installation de la pathologie chez les jeunes en situation de précarité, la désocialisation.
  • Contribuer à l'amélioration du climat scolaire par un soutien actif des professionnels

Ce dispositif doit donc être installé dans les trois académies expérimentales du plan d’action (Nancy-Metz, Nantes et Versailles) en 2017. Il sera ensuite généralisé à l’ensemble du territoire.

Pour consulter l'intégralité du plan d'action, cliquez ici.

Pour en savoir plus :

Le site de la Fondation Santé des Etudiants en France

Le dispositif "Fil'Harmonie"

 

» Toutes les actualités

 

NEWSLETTER



ANNUAIRE

Près de chez vous, trouvez un centre de soins


DOCUMENTATION