"MA SANTÉ 2022" - DES "MESURES D'URGENCE" POUR LA PSYCHIATRIE

 

"Ma santé 2022" - Des "mesures d'urgence" pour la psychiatrie
Lu, vu, entendu 20/09/2018

Le Président de la République et la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, ont présenté mardi une cinquantaine de mesures dans le cadre de la stratégie nationale de transformation du système de santé désormais intitulée "Ma santé 2022". Ce dernier comprend des "mesures d’urgence" pour la psychiatrie, réaffirmée comme une priorité dans la continuité de la feuille de route psychiatrie et santé mentale présentée le 28 juin dernier.

Le plan souligne en particulier la nécessité de renforcer les collaborations entre la psychiatrie et les professionnels des soins primaires, et de prendre un virage pour organiser dans les territoires un accès plus rapide aux nouvelles thérapeutiques et aux soins spécialisés.

Les principaux impératifs cités sont les suivants :

  • Obligation de mettre en œuvre les projets territoriaux de santé mentale (PTSM) sur les territoires d’ici juillet 2020, en organisant le lien avec les soins de premier recours via le réseau territorial de proximité porté par les CPTS et les hôpitaux de proximité.
  • Augmentation du nombre de stages en santé mentale pendant les études de médecine générale pour qu’à terme chaque étudiant en médecine générale ait eu une expérience dans le champ de la psychiatrie et de la santé mentale. 
  • Développement renforcé de la réhabilitation-psychosociale en lançant un appel à projet avec des financements pour les lauréats.
  • Extension des formations d’infirmiers de pratiques avancées à la psychiatrie dès 2019.  Création d’un fonds d’innovation organisationnelle en psychiatrie doté. 
  • Une priorité donnée à la psychiatrie dans les plans régionaux d’investissement.
  • Favoriser l’accès à la pédopsychiatrie par la priorisation des postes hospitaliers et universitaires et le développement de la recherche en pédopsychiatrie. 
  • Informer plus largement le grand public sur la santé mentale pour lutter contre la stigmatisation.

Le ministère des solidarités et de la santé annonce aussi dans le dossier la "création d’un fonds d’innovation organisationnelle en psychiatrie doté", qui  sera doté, en 2019, d'environ 10 millions € (montant annoncé jeudi 20 septembre par la directrice générale de l'offre de soins (DGOS), Cécile Courrèges)..

Télécharger le dossier de presse

 

» Toutes les actualités

 

NEWSLETTER


DOCUMENTATION