JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ MENTALE

 

Journée Mondiale de la Santé Mentale
Évènements 10/10/2018

Cette année, la journée mondiale de la santé mentale a pour thème « les jeunes et la santé mentale dans un monde en évolution ».

L’adolescence est en effet un âge clé en matière de santé mentale : c’est l’ensemble de processus neurobiologiques à l’adolescence qui permettent au cerveau d’acquérir la structure et l’organisation cérébrale d’un cerveau adulte. C’est une période de maturation essentielle mais également une période de vulnérabilité biologique et sociale. 75% des maladies psychiatriques (troubles de l’humeur, troubles anxieux, troubles du comportement alimentaire, troubles addictifs, schizophrénie) se déclarent avant l'âge de 25 ans. L’apparition des troubles résulte d’interactions complexes entre maturation, terrain plus ou moins vulnérable, et facteurs de risque.

Quelques chiffres

  • Selon l’OMS, 20 % des enfants et des adolescents dans le monde présentent des troubles ou des problèmes mentaux, de nature similaire quelle que soit leur culture
  • En France, le suicide est la première cause de mortalité des 25-34 ans (20 % du total des décès dans cette tranche d’âge) et la deuxième cause – après les accidents de la circulation – chez les 15-24 ans (16,3 % du total des décès)
  • Selon la Haute Autorité de Santé, 8 % des adolescents entre 12 et 18 ans souffriraient d’une dépression
  • 6 à 13 % des enfants et adolescents sont concernés par des troubles anxieux qui peuvent évoluer vers une dépression, un refus scolaire ou un abus de substances
  • 59 % des jeunes de 17 ans ont déjà été ivres
  • 9 % des jeunes de 17 ans fument régulièrement du cannabis
  • La schizophrénie, qui touche 1 % de la population, débute le plus souvent entre 15 et 25 ans.

D’après un sondage IPSOS réalisé en février 2016 par la Fondation Pierre Deniker auprès de 603 jeunes de 15- 25 ans en France, 95 % des jeunes se déclarent heureux et intéressés par la vie MAIS :

  • 37 % se sentent souvent stressés
  • 55 %, soit plus d’1 jeune sur 2 a été gêné par des symptômes de troubles mentaux (anxiété, phobie, dépression, paranoïa, etc.), 22 % de manière importante
  • 78 % se disent mal informés sur les symptômes des principales maladies mentales
  • Les parents, quant à eux, sous-estiment ces souffrances, 15 % pensent que leur enfant a déjà été beaucoup gêné dans sa vie quotidienne et 24 % un peu. Soit un total de 39 %.

Différencier « crise d’adolescence » et « jeune en souffrance »

Les signaux d’alerte sont :

  • L’incapacité à faire face aux tâches de la vie quotidienne, difficultés à entrer en contact avec les autres
  • La répétition d’une même situation : accumulation de douleurs physiques, troubles du sommeil persistants
  • Les actes agressifs fréquents contre soi-même : consommations excessives d’alcool, cannabis, médicament ou autre, scarifications, attitudes alimentaires trop restrictive ou trop excessive

Si ces signes d’alerte ont un retentissement sur le fonctionnement du jeune, se répètent, s’accumulent et durent plus de 6 mois : il faut chercher de l’aide.

Jeunes, parents, enseignants : tous sont démunis face à des maladies mal connues et stigmatisées. 92 % des enseignants ignorent la conduite à tenir. L’attente est forte en terme d’information, notamment en milieu scolaire où enseignants comme jeunes pensent que l’école a un rôle à jouer dans la détection et l’orientation des jeunes en souffrance.

#Psyjeunes

La Fondation Pierre Deniker œuvre pour la santé mentale des jeunes à travers son programme #Psyjeunes. Il vise à mieux informer sur la santé mentale des jeunes, prévenir les risques et permettre un accès éclairé aux soins.

Il comporte trois volets :

  • des conférences de prévention gratuites données en milieu scolaire, à destination des équipes pédagogiques, des parents, et à présent des lycéens
  • un site web comprenant diverses ressources et une cartographie des lieux d’écoute et de soin
  • des formations en ligne (MOOC) pour les parents et les équipes pédagogiques.  

La fondation a également pour projet de développer une nouvelle application mobile à destination des jeunes.

 

Se rendre sur psyjeunes.org

En savoir plus sur le programme #psyjeunes

Découvrez-en plus sur le sondage Ipsos "la santé mentale des jeunes"

 

» Toutes les actualités

 

NEWSLETTER


DOCUMENTATION