LE PLANCHER DE JEANNOT

 

Le plancher de Jeannot
Lu, vu, entendu 01/08/2018

Souffrance extrême ? Psychoses brutes ? Le plancher de Jeannot est avant tout le témoignage d’un jeune homme malade.

Né au début de la seconde guerre mondiale, Jean le Béarnais dit Jeannot est propulsé chef de famille alors qu’il n’a que 20 ans suite au suicide de son père, dans une France des années 1960. Il reprend avec sa mère et sa sœur Paule, la ferme familiale et dépérit lentement avec elle. La famille s’enfonce alors dans la pauvreté et Jeannot montre les premiers signes de psychoses. Ensemble, ils s’isolent progressivement du reste du monde.

Puis la mère de Jean et Paule meurt. En colère, il refuse de laisser partir le corps au cimetière et finit par obtenir une autorisation pour enterrer le corps sur la propriété. Il l’inhume sous l’escalier. Sa folie s’amplifie : il s’enferme dans sa chambre et n’en sortira plus. Nuit et jour, sa sœur l’entend graver ses angoisses sur les nervures du bois.

A 33 ans, en 1972, 5 mois après le décès de sa mère, il meurt d’inanition.

Le plancher est découvert par le Dr Roux, seulement 20 ans plus tard, lorsqu'il rachète la ferme.

Ce plancher rustique de 16m² gravé de 80 lignes de lettres majuscules est le témoignage d’un homme schizophrène mort dans une souffrance extrême.

Après avoir été vendu au laboratoire Bristol-Myers-Squibb puis régulièrement exposé, le plancher est cédé au Centre Hospitalier Sainte-Anne, à Paris en 2007. Ceci grâce au Pr Jean-Pierre Olié, psychiatre et président de la Fondation Pierre Deniker. Vous pourrez alors le découvrir sur la façade nord-est, au 7 rue Cabanis, de l’hôpital. L’objectif du professeur : « Montrer que l’institution a changé. Qu’est-ce qu’un asile aujourd’hui ? 80 % des 30000 personnes soignées chaque année à Sainte-Anne viennent désormais uniquement en consultation. Les maladies psychiatriques ne doivent plus passer pour honteuses. »

Son emplacement est d’autant plus légitime qu’à Sainte-Anne, l’expression artistique a une place particulière. Des ateliers d’art-thérapie y sont organisés depuis les années 1950, et l’institution possède une collection unique d’œuvres artistiques composées par ses patients. « C’est à la fois une œuvre artistique par sa beauté et un témoignage personnel par son contenu » précise le docteur Anne-Marie Dubois, qui dirige le Centre d'étude de l’expression à Sainte-Anne. « Mais il faut se méfier de toute analyse, ajoute-t-elle au journal rue 89, ce que quelqu’un produit n’est pas forcément ce qu’il est. » Quarante ans après, les souffrances de Jeannot gardent encore une part de mystère.

 

Le texte du plancher :

« LA RELIGION A INVENTE DES MACHINES A COMMANDER LE CERVEAU DES GENS ET BETES ET AVEC UNE INVENTION A VOIR NOTRE VUE A PARTIR DE RETINE DE L’IMAGE DE L’ŒIL ABUSE DE NOUS SANTE IDEES DE LA FAMILLE MATERIEL BIENS PENDANT SOMMEIL NOUS FONT TOUTES CRAPULERIE L’EGLISE APRES AVOIR FAIT TUER LES JUIFS A HITLER A VOULU INVENTER UN PROCES TYPE ET DIABLE AFIN PRENDRE LE POUVOIR DU MONDE ET IMPOSER LA PAIX AUX GUERRES L’EGLISE A FAIT LES CRIMES ET ABUSANT DE NOUS PAR ELECTRONIQUE NOUS FAISANT CROIRE DES HISTOIRES ET PAR CE TRUQUAGE ABUSER DE NOS IDEES INNOCENTES RELIGION A PU NOUS FAIRE ACCUSER EN TRUQUANT POSTES ECOUTE OU ECRIT ET INVENTER TOUTES CHOSES QU’ILS ONT VOULU ET DEPUIS 10 ANS EN ABUSANT DE NOUS PAR LEUR INVENTION A COMMANDE CERVEAU ET A VOIR NOTRE VUE A PARTIR IMAGE RETINE DE L’ŒIL NOUS FAIRE ACCUSER DE CE QU’IL NOUS FON A NOTRE INSU C’EST LA RELIGION QUI A FAIT TOUS LES CRIMES ET DEGATS ET CRAPULERIE NOUS EN A INVENTE UN PROGRAMME INCONNU ET PAR MACHINE A COMMANDER CERVEAU ET VOIR NOTRE VUE IMAGE RETINE ŒIL
NOUS E FAIRE ACCUSER … NOUS TOUS SOMMES INNOCENT DE TOUT CRIME… TORT A AUTRUI NOUS (pas tracé) JEAN PAULE SOMMES INNOCENTS NOUS N AVONS NI TUE NI DETRUIT NI PORTE DU TORT A AUTRUI C EST LA RELIGION QUI A INVENTE
UN PROCES AVEC DES MACHINES ELECTRONIQUES A COMMANDER LE CERVEAU SOMMEIL PENSEES MALADIES BETES TRAVAIL TOUTES FONCTIONS DU CERVEAU NOUS FAIT ACCUSER DE CRIMES QUE NOUS NAVONS PAS COMMIS LA PREUVE LES PAPES S APPELLENT JEAN XXIII AU LIEU DE XXIV POUR MOI PAUL VI POUR PAULE
L’EGLISE A VOULU INVENTER UN PROCES ET COUVRIR LES MAQUIS DES VOISINS AV MACHINES A COMMANDER LE CERVEAU DU MONDE ET A VOIR LA VUE IMAGE DE L ŒIL FAIT TUER LES JUIF A HITLER ONT INVENTE CRIMES DE NOTRE PROCES »

 

» Toutes les actualités

 

NEWSLETTER


DOCUMENTATION