TROUBLES ADDICTIFS

► Télécharger cette fiche au format pdf.

 

Chiffres et états des lieux

Les troubles addictifs regroupent l’alcoolisme, les toxicomanies, le tabagisme et les addictions comportementales (par exemple la dépendance au jeu).

Selon l’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies), 10% des adultes ont, ou ont déjà eu, un usage problématique de l’alcool, 26% seraient des fumeurs quotidiens, 19% ont consommé un médicament psychotrope au cours de l’année et 2,8% consomment quotidiennement du cannabis. Selon le Centre de référence sur le jeu excessif, il y aurait en France 2% de joueurs pathologiques.

Chez les jeunes de 17 ans (chiffres de l’enquête OFDT lors de la Journée Défense et Citoyenneté) :

 

CANNABIS

  • 48% des jeunes de 17 ans ont expérimenté le cannabis
  • 9% en font un usage régulier
  • Les Français sont en tête des consommations au niveau européen

 

ALCOOL

  • 59 % des jeunes de cet âge ont déjà été ivres
  • 49 % ont connu une alcoolisation ponctuelle importante (API) dans le mois
  • Une consommation au-dessus de la moyenne européenne

 

TABAC

  • 32 % des jeunes de 17 ans fument quotidiennement
  • L’usage quotidien est stable pour les garçons mais en hausse constante pour les filles

 

Définitions

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS, CIM 10), l’addiction est un « ensemble de phénomènes comportementaux, cognitifs et physiologiques, survenant à la suite d’une consommation répétée d’une substance psychoactive, associés à un désir puissant de prendre la substance, une difficulté à contrôler la consommation, une poursuite de la consommation malgré les conséquences nocives, un désinvestissement progressif des autres activités et obligations au profit de cette substance, une tolérance accrue et parfois un syndrome de sevrage physique ».

On peut distinguer la dépendance et l’abus d’une substance :

ABUS : Utilisation répétée d’une substance / d’un comportement conduisant à l’incapacité de remplir des obligations majeures, au travail, à l’école ou à la maison OU une mise en danger physique OU des problèmes judiciaires OU des problème interpersonnels ou sociaux, persistants ou récurrents.

DEPENDANCE : Ensemble de phénomènes comportementaux, cognitifs et physiologiques, survenant à la suite d’une consommation répétée d’une substance psychoactive, associés à : un désir puissant de prendre la substance ; une difficulté à contrôler la consommation ; une poursuite de la consommation malgré les conséquences nocives ; un désinvestissement progressif des autres activités et obligations, au profit de cette substance ; une tolérance accrue et parfois un syndrome de sevrage physique.

 

Conséquences

L’installation d’une addiction implique au moins trois mécaniques :

  • Une augmentation de la motivation à consommer la drogue (recherche de plaisir),
  • Un état émotionnel négatif (recherche d’un soulagement),
  • Une diminution de la capacité à se contrôler (perte de contrôle de la consommation).

 

Peu à peu, l’organisme devient insensible à la substance et le consommateur doit accroître les doses pour obtenir le même effet de plaisir.

Lorsqu’elles ne sont pas prises en charge, les addictions peuvent entraîner de graves complications : overdose, coma éthylique, effets secondaires à long terme (cancers, troubles neurologiques et psychiatriques, contamination par le VIH…)

L’usage répété de drogues favorise en outre les troubles psychiques et cognitifs (difficultés de concentration, d’expression ou de mémorisation par exemple) entraînant progressivement une déscolarisation et une marginalisation. Elles peuvent avoir un impact d’autant plus négatif (avec des conséquences au long terme) durant la maturation cérébrale, c’est-à-dire jusqu’à 25 ans.

Un réel travail de prévention doit être mené à destination des jeunes qui sont plus vulnérables aux effets toxiques : plus la consommation est précoce, plus le risque de développer une addiction sur le long terme augmente.

 

Traitements

La prise en charge doit être globale et associer un traitement médicamenteux, une prise en charge psychologique et un accompagnement social. Il est conseillé de demander l’avis de son médecin généraliste qui pourra orienter vers une consultation ou un service spécialisé en fonction de la situation.

 

Liens et numéro d’appel utiles

Drogue Info Service : 0 800 23 13 13

Les consultations jeunes consommateurs (CJC)

 

Pour en savoir plus

Dossier INSERM de 2014

Dossier réalisé en collaboration avec Bertrand Nalpas, Directeur de recherche à l’Inserm et chargé de mission Addiction – Décembre 2014

 

OMS : Ce que les gens croient savoir sur l’alcoolisme et les toxicomanies - Mythes et réalités à l’usage des responsables de programmes de prévention, de traitement et de soutien dans le domaine des toxicomanies

 

NEWSLETTER


DOCUMENTATION