TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE

► Télécharger cette fiche au format pdf.

Définition

Selon le DSM-V, on distingue 4 grandes classes dans les troubles du comportement alimentaire ou TCA

  • Anorexie mentale
  • Boulimie nerveuse
  • Hyperphagie boulimique
  • EDNOS (troubles alimentaires non spécifiques)

 

Chiffres

Ces pathologies touchent environ 1,5 % des femmes de 15 à 35 ans avec un pic de prévalence chez la jeune femme de 15 à 25 ans (1,8 %). Si les hommes peuvent être concernés, ce sont des maladies principalement féminines : 6 à 10 femmes en souffrent pour 1 homme.

Classification du poids corporel Indice de masse corporelle (IMC = poids/taille2)

  • Anorexie mentale IMC < 17.5
  • Sous-poids : IMC < 18.5
  • Poids normal : IMC compris entre 18.5-25
  • Surpoids : IMC > 25
  • Surpoids sévère : IMC > 30

 

Les adolescents suivant un régime seraient plus à risque d’une prise de poids (Field & al., 2003) et à risque d’obésité (Stice & al., 2005)

Suivre un régime augmenterait le risque de développer un trouble alimentaire partiel ou complet 4 ans plus tard (Patton & al., 1999 ; Killen & al., 1999) :

  • Régime sévère : 18 fois plus de chance pour les adolescentes de développer un trouble alimentaire.
  • Régime modéré : 5 fois plus de chance de développer un trouble alimentaire

 

Les symptômes cliniques

 

ANOREXIE MENTALE

  • Restrictions énergétiques menant à un poids < au poids normal pour le sexe, l’âge et la taille
  • Peur intense de prendre du poids ou de devenir gros
  • Altération de la perception du poids et du corps avec influence sur l’estime de soi et déni de la gravité de la maigreur actuelle.

 

BOULIMIE

  • Survenue récurrente de crises c’est-à-dire d’une phase de grande absorption de nourriture, en un temps limité et sentiment de perte de contrôle
  • Comportements compensatoires visant à prévenir la prise de poids (vomissements, laxatifs, jeûne, activité physique …)
  • Crises et comportements compensatoires survenant au moins 1 x / semaine sur une période de 3 mois  
  • Estime de soi influencée par le poids et la silhouette
  • Le trouble peut apparaître même sans épisode d’anorexie mentale

 

  • HYPERPHAGIE BOULIMIQUE

Survenue récurrente de crises de boulimie avec sentiment de perte de contrôle. Les crises sont associées à au moins 3 des critères suivants :

  • Prise alimentaire extrêmement rapide et bien supérieure à la normale 
  • Mange jusqu'à ressentir une distension abdominale inconfortable 
  • Mange de grandes quantités de nourriture sans sensation de faim
  • Mange seul(e) car se sent gêné(e) de manger une telle quantité de nourriture
  • Après les crises, ressent dégoût de soi, dépression ou grande culpabilité
  • Comportement boulimique au moins 1 x / semaine sur une période de 3 mois

Le comportement boulimique n’est pas associé à des comportements compensatoires inappropriés et n’intervient pas exclusivement au cours de l’anorexie ou de la boulimie.

 

Liens utiles

N’hésitez pas à en parler à votre médecin généraliste ou à consulter un psychiatre.

Associations en Ile-de-France

 

NEWSLETTER


DOCUMENTATION